On passe à autre chose. Et c’est important: il s’agit de Bouguereau.

On passe à autre chose. Et c’est important: il s’agit de Bouguereau.

  • 27 juin 2020

Dans les suites de la chute des blocs de pierre à l’arrière de l’église Saint-Augustin le 28 Avril 2020, la Mairie de Paris vient d’installer un échafaudage intérieur, visant notamment, à permettre de bilanter l’état des toiles marouflées signées par William Bouguereau, Prix de Rome en 1850.

Ce peintre académique fut chargé par Victor Baltard, en 1864, de réaliser plusieurs toiles marouflées dans les parties hautes des Chapelles latérales (à droite et à gauche du Choeur).

Les Amis de Saint-Augustin s’en réjouissent car une de ces majestueuses toiles est en particulier en très mauvais état et se situe dans la Chapelle latérale de gauche : depuis des décennies, sa partie inférieure gauche se décolle progressivemet du mur de support et sa partie haute est ornée de tâches blanchâtres atteignant maintenant les toiles adjacentes. Le tout contribue à une préoccupante dégradation progressant inexorablement vers les figures majestueuses de Saint-Pierre et de Saint-Paul, prônant ici dans un dessin parfait.

Voici cette toile et son état délabré mis en évidence par les cercles rouges:

Et voilà un autoportrait de William Bouguereau au sujet duquel nous posterons bientôt un article plus complet.